Le 30 novembre 2021 par KLEIN Elise
Catégorie : Blog

# Anticiper

Indispensable si vous souhaitez financer complètement ou largement votre mariage. C’est toujours plus facile d’économiser pour réaliser un beau projet que de rembourser après.

# Définir le budget global

Devis demandé par Internet et amis récemment mariés sont une mine d’informations précieuses. Après une rapide addition, ajoutez un poste « imprévus », d’un montant équivalent à 10 % de la somme obtenue. S’il n’est que partiellement utilisé ce sera un bonus pour l’après mariage.

# Hiérarchiser

C’est le moment de prioriser vos envies et de définir ce qui est primordial pour vous dans cette journée : tenue, réception, invités, déco, photos, animation ? Pour info les deux postes principaux de dépenses sont toujours le traiteur et la location de la salle. 

# Clarifier les rôles

Certaines familles qui financent une partie du mariage veulent participer à l’organisation. À vous de définir diplomatiquement la règle du jeu. S’il faut ménager certaine susceptibilité, trouvez un rôle à faire jouer à ces personnes qui n’empiétera pas sur ce qui est essentiel à vos yeux.

# Jouer le mariage décalé

Qui a dit qu’il fallait se marier un samedi durant le printemps où l’été ? Le vendredi est une jolie journée et les décors hivernaux peuvent être magiques. De plus les prestataires sont souvent plus disponibles et plus flexibles d’octobre à avril.

# Dresser la liste des invités

Leur nombre influe fortement sur la note finale. Tous les invités au cocktail ne sont pas obligés de dîner, les parents peuvent venir sans leurs enfants…

# Profiter de ce que votre entourage peut vous offrir

Avez-vous vraiment besoin d’un lieu de réception, alors que la maison de famille vous ouvre les bras ? Votre oncle ne peut-il pas vous prêter sa voiture de collection ? Et vos parents, pros du bricolage, sont-ils prêts à vous aider ?

# Faire des choix

Il faudra régulièrement trancher pour concilier entre vos envies et la réalité budgétaire. La solution, la négociation éventuellement et sinon un choix raisonnable et concerté.

# Établir un planning des paiements

Négocier un échelonnement de paiement. Il est souvent plus facile de payer régulièrement des petits montants que de faire un gros virement.

Certaines dépenses peuvent aussi être réglées après le mariage.

# Privilégier les prestataires locaux !

Ce sont souvent les frais de déplacement et l’hébergement qui peuvent faire monter la note.